Cultures associées à La Gardille

2013 : début d’une nouvelle aventure. Nous avons eu l’opportunité d’acquérir ce terrain d’un hectare composé d’une châtaigneraie historique et d’un verger productif de pommiers à 3 kms de chez nous.

Cela correspondait exactement aux choix de production que nous souhaitions développer. L’âge des arbres nous a permis de pouvoir récolter et valoriser les fruits dès la première année ce qui était une véritable aubaine.

Ce terrain, versant au nord, possède une alternance d’arbres et de prairie. Tout en profitant de l’existant, nous avons essayé de diversifier les plantations

Plan des cultures à la Gardille

Pommiers lors de l’acquisition

A l’entrée du terrain, sur la crête d’où nous pouvons voir notre maison, nous trouvons d’abord le verger de pommiers âgé d’une vingtaine d’année. La quinzaine d’arbres, tous différents, produit des pommes précoces et de garde. Nous l’avons complété de quelques autres variétés. Nous avons également ajouté des pruniers et poiriers dans un interang non planté.

Plus bas, nous trouvons la châtaigneraie et une prairie où une cinquantaine de beaux châtaigniers productifs de diverses variétés locales.

Tous les ans, des branches voire des arbres tombent. Nous avons décidé de commencer le renouvellement des châtaigniers tous âgés d’une centaine d’années. Nous avons semé des châtaignes qui ont donné de jeunes plants que nous allons greffer avec des variétés anciennes.

Le bas de la parcelle : bouleau, pommiers, châtaigniers…

Enfin, dans la partie la plus basse du terrain, nous avons implanté une petite production d’osier pour fabriquer l’hiver quelques objets en vannerie. Quelques néfliers ont été greffés sur aubépine. De beaux sureaux nous approvisionnent en ombelles de fleurs au printemps pour nos préparations ou nos desserts maison.

Sur le site s’ajoutent de ci de là, merisiers, pins, bouleau, chênes, aubépines, etc.