Des animaux pour entretenir et fertiliser

Dès l’acquisition du site, nous avons fait le choix d’assurer son entretien par des animaux pour limiter les interventions de débroussaillage.

Des moutons sont présents sur le site de mars à septembre c’est à dire du démarrage de la pousse à la tombée des fruits à l’automne. Il s’agit de “tondeuses à 4 pattes”.

Les moutons dans les châtaigniers

La cabane à moutons sous les châtaigniers

Ils permettent de limiter l’embroussaillement et d’apporter une fertilisation naturelle. Ils nous fournissent également un fumier intéressant.

Nous limitons nos interventions uniquemennt à la zone de culture d’osier et de sureau à laquelle nous interdison l’accès aux moutons. Nous complétons tous les 2 ans le travail des moutons par un débroussaillage mécanique sous les châtaigniers pour réduire l’expansion des ronces et des fougères.

L’hiver 2017/2018, nous avons décidé de séparer en deux notre parcelle. D’un côté les moutons pour la prairie et la châtaigneraie et de l’autre, des oies pour la partie verger de fruitiers. En effet, nous avions des soucis avec les moutons qui mangeaient les pommes au bout des branches arquées en fin d’été et avaient tendance à grignoter les jeunes branches des nouveaux arbres. Les oies, grandes tondeuses elles aussi, devraient nous permettre un entretien sans dégradation des cultures ou des récoltes et une autre fertilisation du verger. Le souci du démarrage est de gérer les oies sur un site éloigné de notre maison…. A suivre.

Les oies dans les pommiers